Portage, co-dodo, DME, plusieurs visions de l’éducation des enfants prennent de plus en plus de place, mais ces options sont encore parfois méconnues.

Choisir de pratiquer la DME, c’est parfois faire face à certains jugements de notre entourage, dont notre équipe médicale. Par souci de transparence et pour s’assurer du meilleur suivi médical possible, nous vous encourageons fortement à discuter de votre choix de pratiquer la DME avec votre médecin/pédiatre et/ou votre infirmière.

Vous hésitez à en parler, ou êtes craintives de ne pas trouver les bons mots, nous vous avons préparé ce petit mémo à leur intention (ici pour le PDF à télécharger).


Cher docteur, 

Si je vous remets ce document aujourd’hui, c’est que je crains de ne pas avoir le courage d’aborder un sujet important en ce qui concerne mon enfant. 

Je vous respecte énormément et vous avez contribué à faire de moi une maman en me prodiguant de bons soins lors de ma grossesse, et je souhaite poursuivre cette belle relation avec vous.

J’ai décidé d’introduire les aliments avec l’approche DME, c’est-à-dire la diversification alimentaire menée par l’enfant ou encore alimentation autonome. J’ai fait des lectures sur le sujet et me suis renseignée auprès de différentes personnes, mais malgré tout je souhaite être accompagnée par vous dans ma démarche. 

Je ne sais pas si vous connaissez cette approche, mais des dizaines de milliers de maman l’ont fait avant moi, alors je ne suis pas un cas isolé.
Plusieurs professionnels de la santé, dont nutritionnistes, ergothérapeutes, infirmières, se sont prononcés de façon favorable par rapport à cette approche.

Approche DMEJe n’ai donc pas l’intention de donner de cuillères de céréales à mon bébé, ni de purée, et les aliments qui lui seront offert seront sous forme de morceaux qu’il apportera lui-même à sa bouche, mais c’est bien plus que cela. C’est une approche globale qui fait la promotion de saines habitudes alimentaires, du respect des signaux de faim et de satiété et du partage de repas en famille. 

Si vous connaissez déjà, j’aimerais que nous puissions en discuter ouvertement.

Si vous ne connaissez pas, j’aimerais que vous preniez le temps de vous renseigner pour que l’on puisse en parler prochainement : plusieurs de mes amies se sont fait juger sévèrement par leur médecin et ont choisi de mentir par la suite. Ce n’est pas la relation que je souhaite avec vous puisque nous avons tous deux la santé de mon bébé à cœur.