LIVRAISON GRATUITE sur tous les achats de 75$ et plus avec le code pasdefraisdeposte !

Approche traditionnelle des purées ou bien DME : quelle est LA meilleure approche?

mains bébé

Y-a-t-il une meilleure approche lorsque vient le temps de débuter l’introduction des aliments solides chez un bébé?

OUI

La meilleure approche est celle qui vous convient à vous et à bébé!
Chaque Bébé et chaque famille sont différents. Il importe donc de se renseigner, de poser des questions, mais surtout de prendre la meilleure décision pour notre famille.
Ce que notre mère a fait peut nous inspirer ou encore ce que notre meilleure amie a essayé, mais ça ne veut pas dire que c’est la bonne façon pour vous!

Que dit Santé Canada?

Rappelez-vous que peu importe l’approche choisie, Santé Canada encourage « l’introduction de différentes textures, modifiées à partir des repas de la famille, avant l’âge d’un an. […] Si l’on retarde l’introduction de textures grumeleuses après l’âge de neuf mois, ceci peut être associé à des difficultés d’alimentation chez l’enfant plus âgé. »
C’est donc dire, qu’à moins de présenter une problématique particulière, à 9 mois, aucun Bébé ne devrait se voir offrir uniquement de la purée lisse.

Vous avez choisi de diversifier avec l’approche traditionnelle, rappelez-vous « qu’il est important que les parents et les dispensateurs de soins donnent une variété de textures douces (telles que des aliments grumeleux, cuits jusqu’à tendreté et finement hachés, en purée, écrasés ou broyés) et d’aliments à manger avec les doigts à partir de l’âge de six mois. »

À 1 an, tous les Bébés diversifiés avec l’approche traditionnelle ou bien avec la DME devraient manger le même type de repas. La différence devrait se situer au niveau de l’autonomie, et non pas au niveau de la texture des aliments servis.

L’ordre d’introduction

Il est à noter que même s’il n’y a plus d’ordre d’introduction, il faut tout de même respecter certaines lignes directrices pour répondre aux besoins nutritionnels de Bébé, dont l’offre d’aliments riches en fer dès le début de la diversification.

Il est faux de dire qu’on peut offrir n’importe quoi, n’importe comment !

Certains aliments ( œuf cru, viande crue, poisson cru, produits laitiers non-pasteurisés, etc) ne doivent pas être offerts en bas de 5 ans pour diminuer les risques de toxi-infections et le sel, comme le sucre, doivent être limités. Le miel, sous toutes ses formes, qu’il soit pasteurisé, cuit ou biologique, ne devrait jamais être offert à un enfant de moins de 1 an (risque de botulisme).

Les Bébés ne sont pas de mini-adultes : leurs organes n’ont pas encore atteint une pleine maturité.

Suivez votre instinct, oui, mais allez aussi valider les informations auprès de sources fiables et de professionnels qualifiés.

 

Envie d’en apprendre d’avantage sur la DME, consultez notre livre Petites mains, grande assiette ou encore joignez-vous à nous lors d’un de nos ateliers DME.

 

articles récents