LIVRAISON GRATUITE sur tous les achats de 75$ et plus avec le code pasdefraisdeposte !

La DME à petit prix

tirelire

Fini l’achat de purées commerciales. Fini la nécessité de se procurer le mélangeur de l’année. Fini la préparation de multiples repas. Grâce à la DME, il est possible d’introduire les aliments sans avoir à vider son portefeuille.   

5 conseils pour une DME à petit prix

1. Limiter le gaspillage

Il faut l’admettre : on offre souvent bien trop d’aliments sur la tablette de bébé et ceux-ci finissent le repas dans les cheveux de bébé, sur le sol ou même dans l’estomac du chien! Oui on doit offrir une certaine variété d’aliments à chaque repas, mais il n’est pas nécessaire de présenter d’énormes quantités au nourrisson. Pourquoi ne pas lui en donner de plus petits échantillons et en rajouter au besoin? On s’ajuste en fonction de l’appétit de bébé et on sauve de précieuses minutes de nettoyage. YAY! Ceci permet de préparer de moins grandes portions ou de congeler les restants afin de les servir lors d’un prochain repas.

2. Varier les sources de protéines

Les items les plus dispendieux sur les factures d’épicerie sont souvent les protéines. On parle ici de poulet, de viande, de poisson. Pour diminuer les coûts, il suffit d’incorporer au menu des sources de protéines moins dispendieuses telles que les œufs et les poissons en conserve, ainsi que des protéines végétales telles que les légumineuses et le tofu. En variant les sources, le coût moyen des repas diminuera et bébé pourra découvrir un plus grand éventail d’aliments, de goûts et de textures. Au final, toute la famille en ressortira gagnante!

3. Suivre le rythme des saisons

En DME, les fruits et les légumes ont la cote. En optant pour les produits de saison, il est possible de faire de grandes économies. De plus, les aliments sont souvent bien plus colorés et goûteux lorsqu’ils sont frais et locaux. Il est aussi intéressant de faire pousser les produits soi-même lors de la saison estivale grâce aux jardins communautaires ou à notre propre cour arrière. Finalement, il ne faut pas minimiser le pouvoir des fruits et des légumes congelés. Fréquemment offerts à prix réduit, ils sont tout aussi nutritifs que les produits frais et très pratiques en cuisine.

4. Cuisiner les purées

Il n’est pas rare qu’une famille se soit prise à l’avance en préparant de multiples purées, mais découvre par la suite la DME et décide de favoriser cette approche. Pour ne pas perdre tous ces aliments, il est possible de donner une deuxième vie aux purées et par le fait même limiter les pertes monétaires. Les purées peuvent être incorporées dans des sauces, des smoothies, des omelettes, des confitures, des préparations de crêpes / muffins / biscuits, des tartinades, des boulettes, des galettes et bien plus encore. Il s’agit d’être créatif et de tenter de nouvelles combinaisons!

5. S’en tenir à l’essentiel 

Avec l’offre grandissante d’accessoires pour bébé, on peut facilement se perdre entre les items essentiels et les petits extras: verres sans dégât, napperons antidérapants, pochettes réutilisables, bavettes à manches longues, cuillères courbées, vaisselle colorée et plus encore. Évidemment, certains produits sont de vraies merveilles. Par contre, pour les petits budgets, mieux vaut prioriser les essentiels, soit une chaise haute et/ou un siège d’appoint bien ajustés, ainsi qu’une alimentation de qualité. Pour le reste, rien n’est indispensable. Ces items pourront se retrouver sur une liste d’idées cadeaux!  

 

Donc, la DME demeure sans aucun doute accessible à tous les types de budgets. Avant tout, le simple fait d’offrir les mêmes aliments que le reste de la famille aide grandement à effectuer des économies. Par la suite, en suivant ces 5 conseils, vous vous assurerez d’offrir à bébé tout le nécessaire sans avoir à casser votre tirelire!  

 

articles récents