Annie nous partage son histoire d’amour avec la DME.
Il est à noter qu’Annie n’a reçu aucune compensation financière, ni matériel pour son partage. Elle nous raconte son histoire et celle de sa magnifique Rosemarie.

DM quoi?

Je n’avais jamais entendu parler de DME avant mon déjeuner de fille du mois de juin 2017. DM quoi? Offrir de la nourriture en morceaux ‘’oversize’’ directement en commençant l’introduction des aliments? Hein?? 

Bébé

Honnêtement, ça m’avait intriguée. Étant curieuse de nature et pas du tout du genre à juger sans savoir, j’ai ‘’googlé’’ les fameuses 3 lettres en revenant de mon déjeuner et j’en avais glissé un mot à ma nutritionniste qui me suivait durant ma grossesse cet été-là. Ça n’avait pas été très fructueux… D’un côté ma nutritionniste n’avait jamais entendu parler de la DME et ma recherche internet m’avait laissé un peu sur ma faim. Par la suite, le projet d’en savoir plus a été mis sur la glace avec la naissance de mon petit trésor, d’autres priorités pour le moment! Mais j’y reviendrai… j’ai du temps!

Entre amies

Les mois passent puis la DME revient sur la table lors d’un avant-midi avec ma copine Roxanne. Elle me présente son livre ‘’Petites mains, grande assiette’’. Mon engouement et ma curiosité reviennent aussitôt! Roxanne m’informe qu’il est possible d’assister à un atelier sur la DME et me le suggère fortement. Dans le temps de le dire, je suis inscrite pour le prochain atelier à Blainville et j’entame la lecture du fameux livre blanc et vert!

Ça n’a pas été très long pour me décider! Mon chum a été mis au courant que nous allions faire la DME avec Rosemarie alors que je n’avais pas encore terminé le chapitre 6! Je me suis tout de suite retrouvée dans cette approche d’introduction des aliments. J’ai aimé l’écriture du livre, les termes simples, l’approche sérieuse et professionnelle, les références scientifiques et surtout l’insistance sur la sécurité avant tout. Cette petite bible met littéralement tout en place pour que les parents puissent prendre une décision libre et éclairée quant au choix d’embarquer ou non dans cette aventure. Tout ça sans pression et sans jugement envers la méthode traditionnelle. Je suis vendue!

Participer à un atelier?

Vient donc le jour de l’atelier, j’arrive sur les lieux avec ma fille et nous sommes accueillies par la gentille nutritionniste Cosette qui a été notre hôte ce matin-là. C’est elle qui a officiellement confirmé mon choix de faire la DME. Merci beaucoup Cosette!! Dès le retour à la maison, j’ai appliqué les recommandations suggérées afin de bien préparer Rosemarie en vue de nos débuts dans cette aventure. J’ai donc eu 1 mois pile pour nous préparer. À partir de la journée de l’atelier et à chaque repas par la suite, mademoiselle était assise à nos côtés dans sa chaise haute. C’était bien amusant de la voir avec son tablier en place, ustensiles, assiettes, gobelet, fruits/légumes en tissus et ses beaux grands yeux qui s’émerveillaient à chaque fois qu’on lui présentait et qu’on lui faisait sentir nos plats. Je peux vous dire qu’on a eu l’air de vrais clowns à mastiquer exagérément nos bouchées devant elle! Dieu merci, je n’ai pas de vidéo de ça..! Bien calée dans son Bumbo sur le comptoir ou encore dans le porte bébé, Rosemarie a assisté aux préparations des repas avec enthousiasme et intérêt. Outre le fait que le but premier était avant tout pour son apprentissage en vue de la DME, je dois le dire, c’était vraiment de beaux moments passés en famille!

Rapidement, Rosemarie démontre une aisance niveau motricité fine pendant le mois préparatoire. Elle manie, entre autres, la cuillère très bien et comprend lorsqu’on lui demande de la mettre dans sa bouche. Elle le fait avec une précision et une assurance surprenante pour ses 5 ½ mois. On est tellement confiants et en toute honnêteté, je ne me pouvais plus d’attendre le jour J!

Vendredi le 30 mars au matin, ça y est!!

Nous sommes prêts! Le Tidy Tot bien fixé sur la chaise Ikea, cellulaire pas trop loin et Épipen dans le tiroir de la cuisine (et oui.. safety first.. haha!) On dépose devant elle son premier repas à vie : Crêpes aux bleuets en languettes, quartier d’orange et un tronçon de banane roulé dans le pablum.  C’est une poulette toute calme qui prend avec sa main droite sa future première bouchée en nous regardant comme pour nous demander la permission! Je lui ai dit simplement : ‘’Dans la bouche ma Rose!’’

Et voilà, c’était fait! … Fierté, fierté, fierté! (et soulagement un peu aussi.. haha!)Bébé

Lors de ce tout premier repas, elle a goûté à tout ce qui lui a été proposé. Elle n’a pas joué avec sa nourriture autant que je l’aurais pensé, ça m’a surprise. Elle a eu 2 petits gags et plusieurs petits morceaux de crêpe ont été recrachés un peu maladroitement. Les quartiers d’orange ont été un grand succès. Elle suçotait la pulpe et mâchouillait la pelure avec intérêt. Elle a franchement été très bonne lors de sa première fois, c’était un grand plaisir de l’observer.

À partir de ce moment, Rosemarie a 3 repas par jour qui lui son proposés. Au moment d’écrire ce texte, nous en sommes à la 4e semaine de DME. Durant ces 4 semaines, cocotte a progressé très rapidement. Elle mâche ses bouchées comme si elle avait des dents, gère en bouche des morceaux de plus en plus gros et les avale, manie les cuillères préremplies, boit de l’eau avec aide dans un petit verre en plastique, etc. Son appétit grandit progressivement au fil des semaines, les boires aux seins commencent à diminuer et son poids continue d’augmenter selon sa courbe. (Rosemarie ne prend que le sein, aucune suce, aucun biberon. Elle a tout rejeté de façon catégorique depuis sa naissance).

Aujourd’hui, après 1 mois de DME, je sais sans aucun doute que cette méthode était faite pour nous, pour Rosemarie. Je suis extrêmement fière de notre réussite! Je me dois de dire que la clef de la réussite réside définitivement dans la préparation pré DME. Faire les lectures, se renseigner, assister à l’atelier, appliquer les recommandations durant le 5e mois, impliquer le conjoint, etc.
C’est absolument primordial pour mettre toute les chances de réussite de notre côté!

Aujourd’hui, je comprends ma mère lorsqu’elle disait que la plus belle chose au monde est de voir ses enfants avoir confiance en eux et de les regarder prendre leur envol…

 

Elle avait raison, c’est définitivement la plus belle chose au monde!!